Monthly ArchivesJanvier 2019

“Y a pas de soucis”, “Au jour d’aujourd’hui”, “Ça va le faire” : ces tics de langage insupportables ! image

En fait, c’est clair, au jour d’aujourd’hui, nos conversations sont truffées d’expressions agaçantes… Tant en entreprises que dans le quotidien. Et, on ne va pas se mentir, les médias et les réseaux sociaux accélèrent la popularisation de ces formules. J’dis ça j’dis rien / On va pas se mentir / J’ai envie de dire / C’est que du bonheur / Y’a pas de soucis… Autant d’expressions qui donnent parfois l’envie de voler dans les plumes de son interlocuteur. Mais comment ces tics de langages apparaissent-ils ? Comment les attrape-t-on et à quoi servent ces mots creux et souvent vides de sens ? Ali Rebeihi a réuni dans Grand bien vous fasse une linguiste, un journaliste, un écrivain et une sémiologue pour tenter de répondre ...

Lire la suite

“Collaborateur” plutôt que “salarié” : ce qu’il y a derrière la novlangue de votre DRH image

On ne compte plus les tribunes et les articles de la presse spécialisée ainsi que les brochures de recrutement qui mentionnent ce terme de “collaborateur”, alors qu’à chaque fois il est question d’un ou d’une salarié(e). Danièle Linhart est sociologue, directrice émérite du laboratoire Genre, travail et mobilités au CNRS. En 2015, elle a publié “La Comédie humaine du travail, de la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale”, aux éditions Erès. Avec elle, on a parlé des chief happiness officers, du mythe de Narcisse et des gens à qui on demande sérieusement de “rendre l’impossible possible” en entretien individuel d’évaluation. Parlons de novlangue. Le terme auquel on pense spontanément, c’est celui de “collaborateur”. Que porte le terme de “salarié” pour qu’on lui ...

Lire la suite

Tom Bob : un artiste de rue génial ! image

Il y a un artiste de rue génial en cavale à New York, et espérons que personne ne l’attrape ! En images, comment il a su transformer le quotidien (souvent laid) en des oeuvres originales et oniriques. Tom Bob refuse de vivre normalement dans notre monde. Il le remodèle. En créant de l’art de rue astucieux sur des objets communs dans le paysage urbain, il personnalise parfaitement son environnement autrement ennuyeux. Que ce soit en transformant un tuyau en fourmilier ou en transformant une bouche d’incendie en Princesse Leia, il n’y a rien qu’il ne puisse faire. Habituellement, Tom Bob opère à New York, mais parfois il libère aussi sa créativité ailleurs. Ces lieux incluent Kaohsiung (Taiwan), Dubaï (les Émirats ...

Lire la suite

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!