L’entreprise recherche une ressource, homme ou femme, ayant des compétences et une personnalité. Le candidat recherche un emploi qui correspond à ses expertises et à ses aspirations. Si jusqu’ici les règles du jeu paraissent plutôt simples, cette relation est, dans les faits, plus proche d’un jeu de séduction.

Qu’est-ce qu’une entreprise irrésistible ?

Elle n’est pas parfaite mais dégage assez d’énergie positive pour envouter les candidats potentiels et répercuter ce charme sur le long terme. Enthousiaste, elle n’a pas peur de dire la vérité, ne rivalise pas avec d’autres structures, se sent bien…

Quelques conseils, valables également pour vos relations sentimentales, pour arriver à séduire vos candidats.

  1. Ne vous maquillez pas trop

Soyez naturel ! Mettez-vous en avant sans en faire trop. De manière expresse ou tacite, il y a toujours eu, et il y a encore, cette idée construite selon laquelle le maquillage n’est qu’un artifice pour duper les Hommes.

Mais, et c’est un paradoxe qui ne manque pas de piquant, les Hommes qui méprisent les artifices aiment aussi se laisser piéger par des armes de séduction. Des beaux locaux, des avantages, des personnes à l’écoute, sont autant d’éléments qui peuvent vous aider à vous mettre en valeur.

  1. Evitez de « choper » sur Facebook

Tout d’abord, les chiffres publiés:

– Selon une recherche Jobteaser auprès de jeunes diplômés, seulement 11% d’entre eux ont déjà cliqué sur un lien lié aux RH/emploi sur Facebook. Score faible, et nous parlons là d’une génération connectée. Imaginons le taux sur une tranche d’expérience plus haute…

– Le nombre moyen de fans des pages entreprises françaises sur Facebook est de 328 selon cette même étude. Spectre de diffusion clairement insuffisant.

Nos constats en tant que recruteurs :

– Sourcer des candidats sur Facebook n’est pas aisé.

– Ayant parfois contacté un même candidat via 3 supports différents (généralement Viadeo, Linkedin, Facebook), nous obtenons un retour via uniquement les 2 premiers. En réalité, le candidat sélectionnant ainsi ses canaux de communication nous rappelle tout simplement que Facebook n’est pas la bonne place.

  1. Optez pour un lieu propice aux échanges

Gardez toujours en tête que le lieu choisi aura un impact sur la perception qu’auront les candidats de la nature et de l’importance de la rencontre.

La qualité de l’environnement de travail, l’atmosphère générale des locaux, les aménagements du poste de travail, l’ergonomie du matériel sont des paramètres fondamentaux. Ne les négligez pas !

  1. Brulez la liste de votre candidat idéal

« Il/elle doit être brun(e), grand(e) et aimer les chiens », on a tous une liste explicite ou pas qui nous trotte dans la tête. Mais à force d’éliminer tou(te)s les blond(e)s qui n’aiment pas les sushis, on passe à côté d’un bon candidat.

N’oubliez pas que la différence peut incrémenter les échanges, stimuler les idées et booster les équipes !

Ouvrez-vous ! Laissez sa chance au « produit » et arrêtez de vous mettre la pression (ce n’est pas parce que vous le recevez en entretien que vous devez lui signer un CDI).

  1. Ne cherchez pas les garanties

« Est-ce le bon candidat ? Va t-il rester dans le long terme? »

On a besoin d’être rassuré sur l’engagement d’un collaborateur mais il ne faut pas oublier que nous sommes en évolution permanente, et il en est de même pour l’autre. Et surtout, on a beau se chanter les louanges les plus folles, on ne peut jamais être sûr.

  1. Détachez-vous du passé

Vous recherchez votre perle rare depuis longtemps, vous en êtes à votre troisième collaborateur pour le même poste, vous n’arrivez pas à fidéliser,… Du coup, vous êtes plein d’a priori sur les candidats.

Si on se réfère au point précédent, nous sommes en perpétuel changement. Laissez sa chance à la personne que vous avez en face à ce moment précis, sans céder forcement à des comparaisons.

  1. Ne perdez pas de temps

Comme dans une approche commerciale, il faut affiner la présentation de votre entreprise pour « donner envie » aux candidats de vous rejoindre. C’est une démarche également clé car de même qu’un CV côté demandeur, si vous ne persuadez pas votre interlocuteur à cette étape, l’aventure s’arrêtera avant même d’avoir eu le temps de commencer.

  1. Soyez à l’écoute

Vous aimez observer le candidat boire vos paroles quand vous lui décrivez l’exceptionnelle aventure de votre entreprise, ses succès et ses réalisations. Figurez-vous que même les candidats souhaitent que l’interlocuteur en face soit attentif à leur expérience, même moindre. Or, on a tendance à croire qu’en quelques mots, on a compris tout ce que voulait nous dire notre postulant (expérience oblige !). Il s’agit d’apprendre à écouter. C’est une étape très importante dans le processus pour devenir une entreprise irrésistible.

  1. Instaurez la confiance

En séduisant, nous montrons notre face attrayante et nous cachons celle qui nous fait peur, ou que l’on considère à tort ou à raison, comme un point faible. En agissant ainsi, ne perd-on pas une grande part d’authenticité, non seulement envers l’autre, mais aussi envers soi-même ?
Que sommes-nous prêts à raconter sur nous, quels compromis sommes-nous prêt à faire par rapport à nos valeurs pour plaire à tout prix voir à n’importe quel prix ?

Etre fidèle à soi, à son entreprise, à ses convictions et à ses valeurs est une condition nécessaire pour construire les bases solides d’une entente. Nous augmentons ainsi les chances de transformer une rencontre en une relation durable.

         10. Optez pour la fidélité

A l’heure de la responsabilité sociétale de l’entreprise, les candidats et les collaborateurs accordent de plus en plus d’importance à l’engagement global et pérenne de leur (futur) employeur.

Il faut proposer un parcours professionnel aux talents d’aujourd’hui. Si l’autonomie, la responsabilisation et la diversification des tâches contribuent à enrichir le quotidien et à nourrir l’implication des individus, l’évolution d’un poste à l’autre et la mobilité (interne ou à l’international) sont aussi des leviers de fidélisation.

Alors…. Tu m’aimes ?