Warning: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /homepages/7/d318975988/htdocs/wp-content/plugins/sharify/admin/sharify_count.php on line 24

Warning: file_get_contents(http://urls.api.twitter.com/1/urls/count.json?url=http://mushroom.jobs/blog/comment-sauver-le-monde-des-mauvaises-reunions/): failed to open stream: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /homepages/7/d318975988/htdocs/wp-content/plugins/sharify/admin/sharify_count.php on line 24

Il est vrai qu’en France, comme ailleurs dans le monde, l’entreprise souffre de « réunionite aigüe » ! David Grady, consultant en organisations, nous explique comment éviter de se faire absorber par ces meetings, souvent inutiles. Voici son écrit.

Il y a réunion, là ?

C’est lundi matin et vous êtes au bureau, une demande de réunion apparaît dans votre calendrier. Et elle provient de cette femme, du fond du couloir, que vous avez croisé quelques fois. L’objet fait référence à un projet dont vous avez entendu parler, mais il n’y a pas d’ordre du jour. Et rien ne dit pourquoi vous avez été invité.

Vous acceptez, et y participez.

A la fin de cette séance très improductive, vous retournez à votre bureau, vous êtes en retard sur vos dossiers, et vous pensez : « Ah ! Si je pouvais récupérer ces 2 heures ! »


Salle de réunion, à la présidence, un marteau, les autres convives sont des clous. Mushroom, cabinet de recrutement, chasseurs de têtes


Tous les jours, nous permettons à nos collègues, qui sont souvent, des gens très, très gentils, de nous voler. Et je parle de quelque chose de bien plus précieux que de votre agrafeuse. Je parle du temps. De votre temps.

Syndrome d’Acceptation Automatique

En fait, je crois que nous traversons une épidémie mondiale terrible connue sous le nom de SAA : Syndrome d’Acceptation Automatique. Le premier symptôme de cette maladie consiste à accepter une demande de réunion dès qu’elle apparaît. C’est un réflexe involontaire – ding, clic, bing – c’est dans votre calendrier !

Les réunions, c’est important, n’est-ce pas ? La collaboration est essentielle au succès de l’entreprise ? Certes, une réunion bien gérée peut générer des résultats positifs qui mènent à des actions. Mais la mondialisation et l’omniprésence de la technologie de l’information, ont profondément transformé la façon dont nous travaillons.

Ça nous rend malheureux, pas à cause de cette personne, incapable de gérer une réunion mais à cause du SAA, notre Syndrome d’Acceptation Automatique, qui est une blessure que nous nous infligeons.

Il y a quelques années, j’ai posté une vidéo sur YouTube. Je fais le tour de toutes les mauvaises téléconférences auxquelles vous avez assisté. La vidéo dure à peu près 5 minutes, et contient tout ce que nous haïssons à propos d’une mauvaise réunion. Il y a le modérateur qui n’a aucune idée de comment mener un meeting. Il y a les participants qui ne savent pas pourquoi ils sont présents. Tout implose comme dans un accident de train collaboratif. Tout le monde quitte la réunion en colère.

La “Conf Call”

Quelques semaines après avoir posté ça, 500 000 personnes dans des dizaines de pays, ont regardé cette vidéo. Et trois ans après, elle a presque atteint le million. En fait, des grandes sociétés ont demandé mon autorisation pour utiliser cette vidéo dans leurs formations pour les nouvelles recrues, afin de leur apprendre comment ne pas gérer une réunion. Et si ces chiffres – un million de vues et l’utilisation par toutes ces sociétés – ne vous convainquent pas qu’un problème mondial existe, lisez les milliers de commentaires publiés en ligne.

Le thème commun à travers tous ces commentaires est la croyance fondamentale que nous sommes obligés d’aller à une réunion, de souffrir parce qu’elle est médiocrement menée et de la subir en attendant le lendemain.

Plus jamais de SAA !

Mais en fait, nous ne sommes pas impuissants du tout. Le remède contre le SAA est entre nos mains. Et je pourrais l’appeler : « Plus jamais de SAA ! »

Tout d’abord, la prochaine fois que vous recevez une demande de réunion, sans information sur celle-ci, cliquez sur bouton « Provisoire» ! Vous y êtes autorisé, c’est pour ça qu’il existe ! Ou sur le bouton « Peut-être », qui vous permet de reporter votre décision. Ensuite, contactez la personne qui vous a invité à cette réunion. Dites-lui que vous êtes très enthousiaste à l’idée de soutenir son travail, demandez-lui quel est l’objectif du meeting. Précisez que vous voudriez savoir comment l’aider à atteindre son but.

Et en faisant ça assez souvent, et de façon respectueuse, les gens finiront par réfléchir davantage avant d’envoyer leurs invitations à participer à une réunion. Et ça vous permettra de les accepter en connaissance de cause. Les gens pourront même commencer à envoyer des ordres du jour. Imaginez ! Ou même éviter une conférence téléphonique avec 12 personnes pour parler d’un sujet quand un mail est suffisant. Les gens pourraient commencer à changer de comportement parce que vous avez changé le vôtre.

Ils pourraient même vous rendre votre agrafeuse !

Image d'une femme avec 4 téléphones. Réunion. Mushroom. Cabinet de recrutement. Chasseurs de têtes