Warning: file_get_contents(): php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /homepages/7/d318975988/htdocs/wp-content/plugins/sharify/admin/sharify_count.php on line 24

Warning: file_get_contents(http://urls.api.twitter.com/1/urls/count.json?url=http://mushroom.jobs/blog/les-dream-jobs-en-2016/): failed to open stream: php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known in /homepages/7/d318975988/htdocs/wp-content/plugins/sharify/admin/sharify_count.php on line 24

La fonction RH est en train de subir un véritable tsunami, c’est un fait. Ce qui est dû non seulement à l’évolution des outils et méthodes appliqués à la gestion du capital humain à l’ère du digital, mais également à l’apparition de nouveaux métiers. C’est un des constats de Clustree – la solution de gestion de talents dédiée à la mobilité interne – qui nous livre son top 10 des “dream jobs” qui prendront une importance nouvelle dans l’entreprise en 2016.

Et les lauréats sont …

En première position de ce top 10, on retrouve sans trop de suspens l’incontournable Data Scientist. Et ce n’est d’ailleurs pas le seul métier de la data qui s’illustre dans ce classement puisqu’on décèle  également l’Architeche Big Data en #dream jobs N°6. Concrètement, il existe peu de formations dédiées et la demande liée aux enjeux du Big Data est exponentielle. Ces profils sont donc très recherchés et logiquement moins disponibles sur le marché de l’emploi.

Dream jobs n° 1 : Data Scientist. Mushroom, chasseurs de têtes, chasseur de tête, cabinet de recrutement, digital, marketing, communication, start up

Autre grande tendance qui se dégage de cette infographie : la prépondérance des métiers labelisés Webmarketing / Communication Digitale (lesquels trustent 5 des 10 places au classement). Pour n’en citer que quelques-uns, on retrouve notamment le Traffic Manager (#dream jobs N°2), le Social Media Manager (#dream jobs N°4) ou encore le Brand Content Manager (#dream jobs N°8).

Enfin, plusieurs métiers “Tech” font également leur apparition, avec le désormais célèbre UX Designer (#dream jobs N°5). Dans la catégorie “Dev”, c’est visiblement le Développeur Applications Mobiles qui aura la cote en 2016 (#dream jobs N°9). Dans les deux cas, des métiers qui n’existaient pas il y a encore quelques années de ça !

Il est évident que la création d’un nouveau poste dans une entreprise s’inscrit généralement dans un projet de transformation organisationnelle, managériale et humaine générée par la révolution numérique. Les nouveaux métiers, plus particulièrement, naissent dans ce contexte de pleine mutation.

Tout l’enjeu est de connecter entre eux les métiers existants et ces professions naissantes, pour garantir l’équilibre dans l’évolution de l’entreprise et ainsi lui permettre de former un tout cohérent.

Cependant, le premier réflexe des recruteurs lorsqu’il s’agit d’intégrer des métiers nouveaux est de chercher ces profils en externe. En effet, étant donné que la profession est naissante, l’entreprise est persuadée qu’il n’existe pas au sein de ses équipes. Pourtant, dans plus de 65 % des cas, il est possible de faire évoluer les potentiels internes, déjà familiers de la culture de l’organisation, de ses enjeux et de sa stratégie, vers ces nouveaux métiers. D’autant plus que cela renforce la valeur créée par l’entreprise et pour ses collaborateurs.

Voir l’article complet ici