Le temps où la recherche d’emploi se résumait à s’asseoir devant son ordinateur chaque matin pour identifier de nouvelles offres d’emploi et y répondre est complètement révolu. 78% des postes sont aujourd’hui pourvus via référencement et cooptation. Votre CV ne vous permet plus d’obtenir le job de vos rêves, votre réputation oui ! Et cette réalité ne va être que grandissante!

Yvane Le Dot, coach agrée en recherche d’emploi, nous explique pourquoi.

Main écrivant "change your Mindset" - Mushroom, chasseurs de têtes, cabinet de recrutement, chasseur de tête, communication, digital, start up, web - CV

Brève rétrospective sur la réalité du monde du travail 

Hier nous étions sur un rapport simple : 1 entreprise – 1 carrière. La loyauté employeur-employé était une valeur partagée et ancrée. On intégrait une société, s’investissant corps et âmes, et l’effort en valait la chandelle : la direction capitalisait sur ses ressources internes et le collaborateur s’inscrivait dans une trajectoire long termiste.

Aujourd’hui, la constante est le changement. Les entreprises sont continuellement en transformation organisationnelle. Et malheureusement, l’effort au travail ne suffit plus pour faire une différence et sécuriser votre carrière. Ne l’avez-vous pas observé par vous même ? Le cas de Marie-Josée, qui après 20 ans de bons et loyaux services se fait licencier du jour au lendemain dans le cadre d’une restructuration. Quelle a été son erreur ? Elle travaillait fort, dans son coin probablement, sans faire valoir ce qui rendait unique son œuvre et elle est tout simplement devenue une commodité pour son employeur, une ressource parmi d’autres…

La sécurité n’est plus de mise et le rapport de loyauté diminue. Statistiquement, les collaborateurs changent de poste tous les 2 ans et d’entreprise tous les 3 ans. De ce fait, le temps qu’un employé possède aujourd’hui pour se démarquer est de plus en plus court. Il doit donc construire et développer sa réputation en continu et penser  constamment à la préparation de son prochain changement professionnel.

Et demain ?

Le marché tend à une « ubérisation du travail » où la seule loyauté sera portée sur la réalisation de projets. Basé sur la logique d’économie partagée on fera appel aux ressources pour répondre à un besoin ponctuel (ce qui, évidemment, est déjà en plein développement dans les entreprises). La cooptation et le référencement vont prendre encore plus le pas sur un processus classique de recrutement et seront basées sur une validation de réputation réciproque « ressources-entreprises ».

Image de figurines en tenue de travail - Mushroom, chasseurs de têtes, cabinet de recrutement, chasseur de tête, communication, digital, start up, web - CV

A ce titre, Yvane Le Dot cite l’exemple suivant : « Samedi dernier, lorsque vous êtes sortis en boîte de nuit avec vos amis, vous êtes revenus potentiellement avec un UBER. Logiquement vous avez noté le conducteur, mais ce que vous ne savez probablement pas, c’est que vous aussi vous avez été noté sur votre comportement ! Et la possibilité d’être repris le week end prochain va dépendre de l’attitude que vous avez eu dans le véhicule ». Avec cette métaphore d’actualité, nous ne sommes plus dans une relation employé-employeur mais bien « ressource-entreprise ».

Le côté positif est que les sociétés devront également décupler d’efforts pour s’assurer de créer une réelle cohérence entre ce dont elles font la promotion et la réalité de l’environnement de travail offert.

Alors concrètement que faut-il faire ?

Professionnels, vous devez gérer votre carrière de manière continue et ne pas attendre de vous trouver face au  mur pour vous lancer dans une recherche d’emploi. Il vous convient de faire valoir en continu votre marque personnelle en interne et en externe, d’être constamment préparé pour votre prochain changement professionnel.

À quoi bon avoir du talent s’il n’est pas vu, lu, entendu et reconnu ! Ne vous rendez pas vulnérable ! Assurez-vous de démontrer votre valeur au quotidien, de marquer chacune de vos actions de votre empreinte professionnelle, de ce qui rend unique la façon dont vous réalisez votre travail. Et n’omettez pas la qualité de votre réputation en ligne. Avoir un profil Linkedin percutant est important, mais être actif et développer votre positionnement professionnel sur les réseaux sociaux est aujourd’hui essentiel pour vous démarquer et sécuriser votre carrière autant en interne qu’en externe !

Chercheurs d’emploi : mettez les efforts à la bonne place ! Si vous souhaitez que votre CV soit utile, vous devez faire en sorte qu’il arrive entre les mains du recruteur au moment où il en aura besoin et ce, associé à une référence. Vous devez donc niveler votre réseautage de manière à pouvoir au moment voulu, faire appel à des ressources prêtes à vous coopter. Au même titre que le CV, l’utilité d’un profil Linkedin percutant n’a d’utilité que si vous le couplez à une stratégie de développement de votre visibilité.

Vous devez asseoir votre crédibilité professionnelle/votre réputation, être suffisamment actif afin de susciter l’intérêt des recruteurs, mais également de votre réseau. De la même manière qu’une entreprise développe des stratégies pour être « top of mind » de ses consommateurs, votre objectif est bien également de devenir une référence de votre domaine au sein de votre réseau. Être actif sur Linkedin vous permet, en complément de vos actions de réseautage réel, de rester constamment à l’esprit de vos contacts, élément essentiel afin qu’ils pensent à vous naturellement dès lors qu’une opportunité apparaît. Votre objectif est donc de mettre en place un réseautage structuré en fonction de votre cible professionnelle et de l’associer à une stratégie de développement de votre identité professionnelle sur Linkedin.